Revue du Festival invisible – Etape 11 – soirée gentille

Heureuse de vous présenter le nouveau design de mon blog que je suis enfin arrivée à migrer sous wordpress ! Pas si compliqué en fait, mais il me reste plein de paramètres à vérifier, et le template que j’ai choisi risque de s’avérer un peu limité à la longue en termes de fonctionnalités.

Je ne résiste cependant pas au plaisir de partager une revue toute fraîche des concerts qui se tenaient  vendredi soir à la Carène dans le cadre du Festival Invisible. Toutes mes excuses donc si quelques bugs subsistent sur ces pages.

Le programme du Festival était vraiment touffu et éclectique, comme d’habitude je dirais, et promettait de belles découvertes aux plus aventureux, comme une soirée concert dans le noir à laquelle je regrette bien de n’avoir pu aller, faute d’autres chats à fouetter au Quartz pour changer, et qui de toute manière a rapidement affiché complet.

scared-cat

La programmation du samedi était tout aussi alléchante, dans un style un peu plus speed. J’ai fait l’impasse, ayant déjà vu Jessica 93 et sous peine de me faire lyncher par les copains quand je leur dis que zappe leur anniversaire parce que je peux pas j’ai concert.

Donc, le programme de la Carène vendredi :

  • Le Ton mité. Pas trop accroché, j’en ai profité pour aller dire bonjour à tout le monde, mais c’est par ici pour plus d’infos https://www.facebook.com/letonmite
  • C’H, projet de Tiny Feet (Emilie Quinquis) et Chapi Chapo . Eux je les aime d’amour depuis la naissance. Enfin, depuis 2009, ça fait quand même 7 ans, ça ne nous rajeunit pas. Ce nouveau projet est tout simplement emballant. J’ai vraiment été bluffée par la voix de Tiny Feet et ses performances vocales (le reportage de France 3 en donne un aperçu, avec un extrait d’un incroyable woman beat box ici à 0 min 33 s). Plus que jamais la musique créée avec des jouets s’intègre aux autres instruments pour donner naissance à des morceaux poétiques et modernes. J’ai déjà hâte de les revoir.
  • Selector Dub Narcotic Calvin Johnson, élégamment fou. Un peu dans le style des avocats fous d’Ally Mc Beal, vous vous souvenez ? (Il mérite un gif à lui tout seul)

selector dub narcotic

  • Beak, des anglais avec un morceau Geoff Barrow de Portishead dedans, Will Young (un batteur qui chante c’est quand même pas tous les jours qu’on entend ça), Bill Fuller (qui ressemble trop à un copain dont j’ai été amoureuse pendant plusieurs années sauf qu’il a migré aux US et que je l’ai jamais revu) et … euh … un mec chelou à droite de la scène qui reste assis et s’occupe de l’ampli et de la sécurité, d’ailleurs il s’est levé pour repousser un fan un peu trop maladroit avec sa bière
    Leur page facebook : https://www.facebook.com/beakbristol
    Et bandcamp : http://beak.bandcamp.com. Attention à vos oreilles il y a un autre Beak, pas franchement le même trip musical.

Tout ça s’est terminé dans la bonne humeur avec DJ Claude madame, mais moi je suis allée dormir parce qu’on dirait pas mais j’aime bien avoir une vie la journée et qu’il était déjà 2h du matin.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s